Les objectifs du centre de simulation de Dijon sont doubles

Un objectif de formation aux techniques de réanimation et aux situations à haut risque (anesthésie, urgences, réanimation)

  • Formation initiale : les élèves de toutes les écoles paramédicales (sages-femmes, infirmières, puéricultrices, infirmiers anesthésistes, aides-soignantes…), les étudiants en médecine, les internes.
  • Formation continue : tous les professionnels de santé.
  • Dans cet objectif, le rapprochement  avec le CESU 21 permet une mise en commun de moyens matériels et humains et un échange d’expérience qui améliorent encore la qualité des formations dispensées.
  • La collaboration avec le Laboratoire d’Etude de l’Apprentissage et du Développement (LEAD) de l’Université de Bourgogne à l’origine de nombreux travaux sur la pédagogie permet au centre de simulation de bénéficier de sa grande expérience dans ce domaine.

Un objectif de recherche en collaboration étroite avec deux structures de l’Université de Bourgogne

Un objectif de développement de la simulation numérique : 

  • Favoriser l’utilisation des outils numériques en simulation en santé: réalité virtuelle, réalité mixte, serious games, simulateurs numériques procéduraux, e-learning (MOOCs) et applications mobiles.
  • Évaluer les outils numériques grâce à notre partenariat avec le LEAD
  • Développer de nouveaux outils de simulation numérique et tout particulièrement autour de la réalité virtuelle et des serious games.

Les établissements de santé qui proposeraient ce type de formation à son personnel, contribueraient à atteindre cet objectif, ce qui pourrait constituer un avantage dans les processus de certification.

Partant du principe que ces formations permettent de mieux maîtriser les situations médicales à haut risque et ainsi tendent à améliorer le pronostic des patients, ces mêmes établissements pourraient essayer de négocier avec leur compagnie d’assurance une réduction de leurs cotisations en échange du financement de ces formations pour son personnel.